5 questions à se poser avant de lancer votre boutique.

question.Se lancer dans l’e-commerce est devenu assez simple. Des solutions clefs en main existent et fonctionnent correctement sans trop d’assistance technique, Weezbe en est l’exemple parfait.

 

Par contre avant de se lancer, il est bon de se poser quelques questions.

 

En voici 5:

1. Est-ce que j’ai un bon produit?

Avant de mettre sur le marché votre produit, est-ce qu’il est « vendable » ?  Ou est-ce que le marché n’est pas déjà submergé par ce produit?

Vous aurez plus de chance de vendre un produit dont vous êtes l’inventeur, le concepteur ou si vous détenez les droits de commercialisation pour une région.

2. Est-ce que je suis en règle avec la loi?

Beaucoup de boutiques se contentent du minimum légal ou communiquent une information lacunaire sur les statuts de la société. Une autre pratique est le « copier-coller » de conditions générales de vente d’une boutique similaire, en changeant un peu les mots. Que nenni ! Respectez la législation, même si c’est un peu contraignant. Faites vous conseiller par un juriste, ce n’est pas cher (entre 350 et 600€) et vous serez protégés. De plus, des informations juridiques claires donnent confiance à l’acheteur.

3. Est-ce que mon graphisme est bon ?

On a souvent tendance à faire travailler un graphiste (copain, ami, connaissance) qui peut faire un bon travail, mais qui n’a pas les connaissances en ergonomie spécifiques à l’e-commerce. L’e-commerce a des codes, des pratiques, l’acheteur doit pouvoir suivre un cheminement précis, qui le rassure. Cela se fait parfois au détriment du graphisme.

Posez-vous aussi la question : J’aime le graphisme de ma boutique, mais qu’en pensent mes clients ?

4.  Est-ce que j’ai pensé à la promotion de mon site ?

On a beau avoir créé la plus belle boutique du monde, avec un outil performant, un graphisme du feu de dieu, des produits exceptionnels et des prix à tomber, si personne ne commande, cela ne sert à rien.

La bonne répartition pour moi est la suivante :

1/3 dans l’outil

1/3 dans l’accompagnement et le conseil

1/3 dans la promotion

5. Vais-je avoir le temps de m’investir ?

Ce n’est pas tout d’avoir une boutique, il faut s’en occuper ! Trop de gens pensent qu’il suffit de paraître sur web et puis que les commandes vont tomber !

Dans e-commerce, il y a commerce. Vous devez être un commerçant dans l’âme. Cela veut dire qu’il faut de l’implication au quotidien. Rendez-vous compte qu’une boutique en ligne, c’est 24H/24 , 7 J/7 ! Il faut s’impliquer, communiquer, trouver des nouveautés, oser, se mettre un peu en danger.

A bientôt pour d’autres conseils.

Articles sur le même thème

Cet article vous a intéressé ? Partagez-le :)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *