Le marché du e-commerce en quelques chiffres

20 milliards d’euro : c’est le chiffre d’affaire réalisé en 2008 par les e commerçant français. Cela représente +25% d’évolution par rapport à au CA réalisé en ligne en 2007.

Si les chiffres du e commerce évoluent de manière constante depuis quelques années, le marché du e commerce à connu quelques changements conséquents depuis 2008 :

  • L’apparition du statut auto entrepreneur. Depuis l’annonce de ce nouveau statut, pas loin de 180 000 entreprises ont été créées sous ce nouveau régime. Difficile de savoir quelle est la proportion de ces micro sociétés qui sont dans le secteur de la vente en ligne, mais il semble évident que ce nouveau statut à poussé certains à développer une activité secondaire dans le but d’obtenir un complément de revenue. Avec presque 50 000 boutique en ligne début 2009, le nombre de boutiques en ligne depuis 2005 a plus que triplé.
  • Les comparateurs de prix et places de marché. Dans le palmarès des site français les plus consultés en 2008, 9 des 15 premiers du classement sont des comparateurs de prix et places de marché. eBay, numéro 1 du classement, emblème de la vente de particuliers à particuliers, totalise plus de 12 000 000 de visiteurs uniques par mois au premier trimestre 2009.
  • Lorsque vous recherchez un produit spécifique sur un moteur de recherche, les premières pages de résultats (naturels + liens payants) sont souvent remplies de comparateurs de prix. Peu connus il y a encore quelques années, ils ont su séduire les internautes pressés de trouver des informations en créant des espaces communautaires, participatifs et faciles d’utilisation puisque 84% des internautes les consultent avant d’effectuer un achat on line ou off line.
  • La démocratisation de la vente en ligne. Alors que la vente en ligne à d’abord séduit la génération des 20-35 ans, le e commerce s’adresse désormais à toutes les générations et CSP. Avec 63,6% de retraités acheteurs en ligne, contre 79,2% d’acheteurs de 25 à 34 ans le e commerce à su séduire toutes les tranches d’ages et rassurer même les plus méfiants.
  • Les réseaux sociaux : 21% des jeunes ont effectué des recherches sur des reseaux sociaux avant d’effectuer un achat en ligne. Même si les réseaux sociaux n’ont pas été conçus et développés pour de la vente en ligne, ils deviennent aujourd’hui un lieu privilégié d’échange et de recommandation entre acheteurs. Parce que les gens font plus naturellement confiance à ceux qu’ils connaissent, la prescription d’un produit auprès de son groupe d’ami aura un impact nettement plus fort qu’une publicité ou argumentaire commercial édité directement par le fabriquant.

Nous l’avons vu au début de cet article, le nombre de boutiques en ligne ne cesse d’augmenter d’années en années. L’internaute ayant de plus en plus de choix à sa disposition, la vrai bataille du e commerce se trouve désormais dans l’accueil et dans le service appliqué au client. Personnalisation de campagnes de communication, reconnaissance du visiteur, mémorisation du panier sont d’autant plus d’éléments du marketing one to one qui vont évoluer cette année avec un seul mot d’ordre : fidéliser le client.

Source : Baromètre Fevad / mediametrie 2009, ASCEL

Articles sur le même thème

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *